• Ri

LA CONSCIENCE SOCIALE

La conscience social est la capacité d’une personne à tenir compte des points de vue d’autres personnes, groupes ou communautés et d’appliquer cette compréhension aux interactions avec eux.

Selon les experts, il s’agit d’une compétence qui se développe de manière significative tout au long de l’enfance. Alors que nous sommes initiés à de nouvelles informations et expériences qui nous obligent à comprendre les points de vue des autres. La conscience sociale et sociétale nous aide à comprendre comment on s’intègre et contribue à la communauté (et au monde), ainsi que comment nous obtenons ce dont nous avons besoin du monde.


Cette compétence est développée par l’intelligence sociale et émotionnelle (EQ). L'intelligence émotionnelle (également connue sous le nom de quotient émotionnel ou QE) est la capacité de comprendre, d'utiliser et de gérer vos propres émotions de manière positive pour soulager le stress, communiquer efficacement, sympathiser avec les autres, surmonter les défis et désamorcer les conflits. L'intelligence émotionnelle vous aide à établir des relations plus solides, à réussir à l'école et au travail, et à atteindre vos objectifs professionnels et personnels. Cela peut également vous aider à vous connecter avec vos sentiments, à transformer l'intention en action et à prendre des décisions éclairées sur ce qui compte le plus pour vous.


Comme nous le savons, ce ne sont pas les personnes les plus intelligentes qui réussissent le mieux ou qui sont les plus épanouies dans la vie. Vous connaissez probablement des gens qui sont brillants sur le plan scolaire et pourtant socialement incompétents et qui échouent au travail ou dans leurs relations personnelles. La capacité intellectuelle ou votre quotient intellectuel (QI) ne suffit pas à lui seul pour réussir dans la vie. Oui, votre QI peut vous aider à entrer à l'université, mais c'est votre QE qui vous aidera à gérer le stress et les émotions face à vos examens finaux. Le QI et le QE existent en tandem et sont plus efficaces lorsqu'ils se complètent l'un l'autre.


Le terme intelligence émotionnelle a été créé par deux chercheurs, Peter Salavoy et John Mayer dans leur article « Emotional Intelligence » pour la revue Imagination, Cognition, and Personality en 1990. Il a ensuite été popularisé par Daniel Goleman, auteur et journaliste scientifique, dans son livre de 1996 Emotional Intelligence.


L'intelligence émotionnelle est généralement définie par quatre attributs :


  1. l' Autogestion – Vous êtes capable de contrôler les sentiments et les comportements impulsifs, de gérer vos émotions de manière saine, de prendre des initiatives, de respecter vos engagements et de vous adapter aux circonstances changeantes.

  2. la Conscience de soi – Vous reconnaissez vos propres émotions et comment elles affectent vos pensées et votre comportement. Vous connaissez vos forces et vos faiblesses et avez confiance en vous.

  3. la Conscience sociale – Vous avez de l'empathie. Vous pouvez comprendre les émotions, les besoins et les préoccupations des autres, capter des signaux émotionnels, vous sentir à l'aise socialement et reconnaître la dynamique du pouvoir dans un groupe ou une organisation.

  4. la Gestion des relations – Vous savez développer et entretenir de bonnes relations, communiquer clairement, inspirer et influencer les autres, bien travailler en équipe et gérer les conflits.


J’ai grandi très à l’abri du monde extérieur, puis j’ai passé la plupart de mes années d’adolescence seule, il m’a donc fallu de nombreuses années pour développer à la fois ma conscience sociale et ma conscience de soi. Je n’ai appris à développer mon intelligence émotionnelle que lorsque j’ai finalement fait face à mes traumas et commencé mon processus de guérison. Ce n’est qu’une fois que j’ai apprise à être consciente de moi-même, que je me suis rendu compte à quel point j’étais déconnectée du monde qui m’entourait. Je suis encore un peu naïve mais la vie est un processus d’apprentissage, non? Quoi qu’il en soit, la conscience de soi est fondamentale pour la conscience sociale, avez-vous lu mon article sur la conscience de soi? ( ici ) Si oui, alors plongeons plus dans le concept de la conscience sociale.


Vous pouvez en apprendre davantage sur la théorie de l’apprentissage socio-émotionnel à travers les oeuvres de Daniel Goleman, il a fondé l’idée de l’intelligence sociale et émotionnelle (EQ) autour d’un certain nombre de composants clés de la conscience sociale:


  1. Conscience de soi émotionnelle : Être émotionnellement conscient est l’habileté à comprendre ce que l’on ressent et apprécier comment différentes humeurs peuvent avoir un impact sur ceux qui nous entourent.

  2. Autorégulation : L’autorégulation est l’art de contrôler la réponse aux émotions - anticiper les résultats dans le but d’éviter d’être émotionnellement réactif dans des situations personnelles et sociales.

  3. Motivation : La motivation consiste à comprendre comment utiliser les facteurs émotionnels pour apprendre et atteindre des objectifs personnels.

  4. Empathie : L’empathie est l’habileté de considérer les émotions et les circonstances d’autres personnes.

  5. Respect : Le respect est mieux défini comme le fait d’avoir un égard pour les expériences, les émotions, les souhaits ou les droits d’une autre personne ou d’un autre groupe.

  6. Écouter activement : L’écoute active est la compétence d’être vraiment vu pour écouter - prêter attention et prendre le temps de comprendre ce qui est dit.

  7. Coopération : La coopération est un élément important de la recherche d’une résolution ou d’une façon de travailler avec d’autres personnes ou groupes. Cela implique souvent des compromis - mais contribue à atteindre des objectifs communs.

Pourquoi la conscience sociale est-elle si importante?


J’ai déjà mentionnée dans mon article sur la conscience de soi comment votre identité est la somme de qui vous pensez que vous êtes et qui la société pense que vous êtes. Par conséquent, votre conscience sociale (ou votre absence de conscience) a un effet direct sur votre identité. Plus tôt j'ai partager avec vous le fait que j’avais pour habitude de faire face a des difficultés dans mes relations avec les gens? Eh bien, ce n’était pas une blague. Je suis récemment venu à une observation que j’ai partagé à travers une série de tweets :


« Cela fait un moment que quelqu’un ne m’a pas demandé de « l’aide ». J’avais l’habitude d’être la béquille de tant de gens pendant tant d’années que j’ai oublié de prendre soin de moi- même. Établir des limites et autonomiser les gens à travers mon aide au lieu d’alimenter des codépendances m’a vraiment libéré au cours de la dernière année. Les tendances de "people-pleaser" [voire définition anglaise, l'expression se traduit mal en français] vous mène dans un modèle de pensée qui laisse croire que votre seule valeur est liée à votre capacité à assouvir les besoins d'autrui. « Tu es mon ami parce que je t’aide » « Je « Je suis aimé parce que j’aide..» etc.. Vous cultivez ce rôle de sauveur et vous finissez par vous perdre à travers celui ci. Ensuite, pour faire face à la solitude que ces tendances provoquent, vous développez un complexe de héros.

Dieu m’a vraiment sauvé de moi-même et des autres. Aider les gens est une chose honorable, mais leur montrer comment ils peuvent s’aider eux-mêmes est certainement un mood. "

Dans son sens le plus simple, je suis une bienfaitrice, c’est ainsi que j’alimentais mon estime de soi. Peut-être parce que je suis l’enfant du milieu . Peut-être parce que j’aime rendre les gens heureux, peut-être que cela vient d’un mécanisme de défense que j’ai développée durant mon enfance. Je ne sais pas mais même en y réfléchissant, je me rends compte que cela se reflète dans la création de cette plateforme. J’aime me considérer comme une sorte de guérisseur, je guéris les gens a travers l'amour. Je montre de l’amour en aidant. Certains diraient même que je suis une "people-pleaser" et ils n’auraient pas tort, seulement que je ne le fais pas naïvement, je le fais parce que j’étais seule la majorité de ma vie et je comptais uniquement sur moi-même pour beaucoup de choses, donc si je peux aider quelqu'un à ne pas se sentir seul et sans ressource, je le ferais. Quitte à me blesser dans la foulée. Et Seigneur j’ai été blessée (lol). La plupart n’aiment pas les gens comme moi, ils croient que nous le faisons pour des motifs inavoués, alors ils font de leur mieux pour remettre en question notre intégrité et souvent cela entraîne des peines. D'autres profiteraient de la situation et vous utiliseraient. C’est là que le discernement est un outil important, développée à travers la conscience de soi et la conscience sociale.


Au cours de mes recherches sur le sujet, je suis tombée sur la philosophie de l’action positive, elle s’adresse aux étudiants, mais je crois que nous pourrions tous en bénéficier. C’est une philosophie intuitive qui permet de se sentir bien par des actions positives liés à soi-même.

« le cycle : Pensées - Action - Sentiments : Nos pensées mènent à des actions et ces actions conduisent à des sentiments sur nous-mêmes qui à leur tour conduisent à plus de pensées » . Sur la base de ce processus, j'ai fais une liste que n’importe qui pourrait utiliser pour mettre en œuvre cette philosophie dans sa vie:


Étape 1 Self - Concept : Encore une fois, si vous n’avez pas lu mon article précédent, je vous recommande fortement de le lire et d’utiliser ces connaissances pour cette partie. Identifiez-vous et comprenez votre concept de soi (la façon dont vous pensez et ressentez les choses).

Étape 2 Action positive pour votre Esprit & Corps : Prendre conscience de votre responsabilité pour les soins de votre corps. Les personnes positives prennent bien soin de leur esprit et de leur corps. Soyez plus attentif et intentionnel de votre nutrition, de votre hygiène, évitez les substances nocives, faites de l’exercice, dormez, évitez les maladies. En termes de santé intellectuelle, recherchez plus de connaissances, développez vos compétences en résolution de problèmes, votre pensée créative, votre mémoire et votre curiosité.

Étape 3 Se gérer de manière responsable : Apprendre à gérer ses ressources telles que le temps, l’énergie, ses biens, son argent, ses talents, ses pensées, ses actions et ses sentiments est une action positive importante qui améliore votre conception de soi. Il vous permet de faire une distinction entre vous-même en tant que personne et vos attributs / ressources (vous les contrôlez, ils ne vous contrôlent pas)

Étape 4 Traiter les autres comme vous aimez être traité : Cette phase vous permet de passer de l’introspection aux interactions sociales. Il vous permet de pratiquer le respect, l’empathie, la convivialité, la gentillesse, la coopération et la positivité tout en traitant avec les autres.

Étape 5 Se dire la vérité : l’honnêteté de soi signifie faire face aux réalités et se voir tel qu’on est vraiment. Si vous lisez mon article précédent * clin d’œil * vous saurez que cette étape concerne l’autoréflexion et l’acceptation de soi. Se connaître et se dire la vérité. Ne pas blâmer les autres, admettre vos erreurs, ne pas trouver d’excuses et respecter vos engagement envers vous-même.

Étape 6 S’améliorer continuellement: L’amélioration de soi est un suivi naturel de l’honnêteté de soi, car les personnes qui se regardent de manière réaliste sont mieux en mesure de déterminer leurs objectifs personnels. L’amélioration de soi signifie développer et intégrer les domaines physique, intellectuel et social / émotionnel pour grandir vers son idéal personnel. En fixant des objectifs à court et à long terme et en faisant en sorte que l’établissement d’objectifs fonctionne en croyant en votre potentiel, en ayant le courage d’essayer de transformer les problèmes en opportunités et de travailler sans relâche à l’amélioration.


Pour conclure


Pour que vous puissiez engager votre QE, vous devez être capable d'utiliser vos émotions pour prendre des décisions constructives concernant votre comportement. Lorsque vous devenez trop stressé, vous pouvez perdre le contrôle de vos émotions et la capacité d'agir de manière réfléchie et appropriée. Lorsque vous devenez trop stressé, votre capacité à penser clairement et à évaluer avec précision vos émotions, les vôtres et celles des autres, est compromise. La gestion du stress n'est que la première étape pour développer l'intelligence émotionnelle.

La science de l'attachement indique que votre expérience émotionnelle actuelle est probablement le reflet de votre première expérience de vie. Votre capacité à gérer les sentiments fondamentaux tels que la colère, la tristesse, la peur et la joie dépend souvent de la qualité et de la cohérence de vos expériences émotionnelles au début de la vie. Si votre principal gardien en tant que jeune enfant comprenait et valorisait vos émotions, il est probable que vos émotions soient devenues des atouts précieux dans la vie d'adulte. Mais, si vos expériences émotionnelles en tant que jeune enfant étaient déroutantes, menaçantes ou douloureuses, il est probable que vous ayez essayé de vous éloigner de vos émotions. Pour développer la conscience sociale, vous devez reconnaître l'importance de la pleine conscience [Mindfullness] dans le processus social.

Après tout, vous ne pouvez pas capter de subtils indices non verbaux lorsque vous êtes dans votre propre tête, que vous pensez à d'autres choses. La conscience sociale nécessite votre présence dans l'instant. Alors que beaucoup d'entre nous sont fiers de notre capacité à effectuer plusieurs tâches à la fois, cela signifie que vous manquerez les changements émotionnels subtils qui se produisent chez d'autres personnes qui vous aident à les comprendre pleinement.

La conscience sociale vous permet de reconnaître et d'interpréter les indices principalement non verbaux que les autres utilisent constamment pour communiquer avec vous. Ces indices vous permettent de savoir comment les autres se sentent vraiment, comment leur état émotionnel change d'instant en instant et ce qui est vraiment important pour eux.

Bien s'entendre avec les autres est un processus qui commence par la conscience émotionnelle et votre capacité à reconnaître et à comprendre ce que vivent les autres. Une fois que la conscience émotionnelle est en jeu, vous pouvez développer efficacement des compétences sociales/émotionnelles supplémentaires qui rendront vos relations plus efficaces, fructueuses et épanouissantes.

1 view0 comments

Recent Posts

See All